Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:59

IMG 1688buffet-melenchon-piquet-1.jpg                 Jean Luc apporte son soutien aux salariés

IMG 1389J’étais présent une nouvelle fois en ce début d’année avec les salariés de Pétroplus, à leur assemblée générale lors de laquelle ils ont confirmé la poursuite du blocage des produits raffinés et l’intensification de leurs démarches auprès des pouvoirs publics et des politiques.

Lorsque j’écrivais dans ce blog le 23 octobre dernier, que la raffinerie de Petit Couronne était menacée de fermeture ,  j’espérais me tromper. Hélas nous sommes face à cette réalité qui menace 550 salariés du site et plus de 2000 emplois sur la région.

J’ai  plusieurs fois, écrit mon inquiétude sur le rachat  par Pétroplus de plusieurs sites exploités par Shell. Ce  groupe essentiellement financier, n’est que le paravent d’une stratégie de restructuration menée par les grands groupes pétroliers qui délocalisent en direction des pays à faible coût de main d’œuvre et où les règles environnementales demeurent très faibles.

Pétroplus devient une affaire d’état qui impose des réponses politiques fortes.

Les visites faites ou à venir de plusieurs candidats à la présidentielle d’avril prochain le prouvent.

Il est inacceptable d’avoir laissé prendre le contrôle de cinq raffineries en Europe par un groupe de spéculateurs financiers qui ne peuvent même plus faire face à leurs responsabilités industrielles et sociales.

Le gouvernement doit prendre ses responsabilités. Il ne s’agit plus d’aide publique, mais de prise de contrôle public sur le secteur de l’énergie, comme le préconise le Front de Gauche, qu’il faut décider très vite, afin de préserver notre industrie.

Les grands groupes pétroliers ont saucissonné leurs activités, il faut donc regarder de manière globale l’activité pétrolière pour apprécier sa rentabilité. En effet des profits colossaux sont générés en l’amont des raffineries (extraction du pétrole) et en aval (distribution et commercialisation des produits raffinés).

 Au moment où le gouvernement parle d’un grand sommet social face à la situation catastrophique du chômage, la situation de Pétroplus  devient un test. Prendra t’il la décision de reprendre la main sur nos outils industriels ? Mettra-t-il de l’ordre dans le secteur bancaire afin de mettre l épargne au service de l’économie réelle et non des spéculateurs ?

La raffinerie de Petit Couronne est en mesure d’assurer sa rentabilité, à condition d’adopter très vite, en Europe des taxations sur les produits importés lorsque leur production ne respecte pas les règles environnementales et sociales obligatoires chez nous.  Des propositions que seul le Front de Gauche affiche clairement dans son programme.

A suivre,

« La nouvelle est presque passée inaperçue. Pourtant, elle est significative. Deux investisseurs particuliers ont en effet pris une participation récemment dans Pétroplus Holding. Tout d'abord, Capital Group a annoncé une participation de 3,53% à fin novembre. Ensuite, le 13 décembre, cela a été au tour de Nicolas Mathys de divulguer l'acquisition de 3,06% des actions. Nicolas Mathys s'est spécialisé dans l'investissement d’ entreprises en redressement ou susceptibles de l'être. Que vient il faire chez Pétroplus ? Très difficile d'y répondre, mais l’affaire est à suivre ! »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 13:09

Retrouvez Place aux Peuble en cliquant sur le lien ci contre: http://www.placeaupeuple2012.fr/declaration-commune-de-jean-luc-melenchon-oskar-lafontaine/

 

Chères toutes, Chers tous, Vous trouverez ci-dessous l'adresse de JLM et Oskar Lafontaine aux salarié-e- européen-ne-s. Elle est en cours de de traduction dans plusieurs langues.

ADRESSE AUX SALARIES EUROPEENS_1076.jpg

Les dirigeants actuels de l’Union Européenne nous mènent au désastre.

Pendant des années, ils ont donné toujours plus de pouvoir à la finance. Le bilan est catastrophique. L’environnement est sacrifié. Le chômage explose. Les salariés sont pressurés et appauvris. L’économie réelle est prise en otage par les banques.

A présent, au nom de la crise qu’ils ont provoquée, les gouvernements européens veulent continuer et aggraver les politiques d’austérité. Sous la pression d’Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ils ont décidé d’écrire un nouveau traité qui retirerait aux peuples européens le droit de décider librement de leur budget afin d’imposer partout la rigueur. Aucun d’eux n’a prévu de demander l’avis au peuple sur un texte aussi fondamental. C’est la fuite en avant dans l’Europe austéritaire. Parce que l’Europe ne peut se faire sans ni contre les peuples, nous exigeons la convocation de referendums sur ce traité dans nos pays.

Sarkozy et Merkel veulent généraliser à toute l’Europe le désastreux Agenda 2010 qui a si cruellement dégradé la situation des travailleurs allemands. Leur objectif est d’aggraver la concurrence entre les salariés européens pour niveler vers le bas les droits qui ont fait de l’Europe la région du monde la plus avancée socialement. Cette stratégie jette volontairement les peuples européens les uns contre les autres. Sarkozy et Merkel n’hésitent pas d’ailleurs à souffler sur les braises du nationalisme et de la xénophobie, au risque de rouvrir de vieilles blessures. Les amis de Merkel parlent d’obliger les Grecs à vendre leurs iles. Sarkozy traite de pilules empoisonnées les nouveaux entrants dans la zone euro. Ces propos provocateurs visent à détourner la colère des peuples des vrais responsables, les banques, la finance et les dirigeants politiques qui leur ont abandonné le pouvoir. Nous vous appelons à la résistance de toutes vos forces contre ce recul de notre civilisation européenne.

Nous vous appelons à ne pas tomber dans ce piège qui menace la paix en Europe. Tous ensemble, préservons notamment l’amitié entre nos deux peuples, les Allemands et les Français, car c’est la condition de la paix pour l’Europe toute entière.

Comment garantir la paix en Europe ? La paix ne se décrète pas. Elle se construit, par la coopération entre les peuples, au service de tous. Elle est incompatible avec la domination arrogante de deux chefs de gouvernement sur tous les autres. Elle a besoin de s’appuyer sur une politique menée au service de l’intérêt général européen. Il est temps de gouverner pour satisfaire les besoins et aspirations de la grande masse de la population et donc des salariés d’Europe : partage des richesses, défense et élargissement du droit à une retraite décente, relance des services publics, éradication de la précarité, lutte implacable contre la pauvreté et les inégalités, transition écologique.

Salariés européens, ne vous résignez pas ! La finance ne peut rien face à des peuples déterminés. Car la vraie richesse est le fruit du travail humain. En se mobilisant, les salariés européens peuvent siffler la fin des orgies financières. Et commencer sans tarder à construire un monde enfin humain.

>

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 02:44

Chers ami (e)s

 Ce ne seront pas dix minutes de perdues tant les explications sont limpides et incontestables au niveau des faits. Chacun peut tirer ses propres conclusions mais au moins, cela permet de comprendre les arguments en faveur d' une monétarisation de la dette.

Subsidiairement aussi que les plans d' austérité divers et variés n' ont aucune chance d' efficacité, ce n' est d' ailleurs pas le but qu 'ils poursuivent.   Bonne semaine...
A propager pour une prise de conscience générale et stopper la machine de guerre contre les peuples ! 

Cliquer sur le lien:  http://www.youtube.com/user/MrQuelquesMinutes#p/a

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 00:44

Elle était venue à Petit Couronne, Danielle Mitterrand nous a quittés ce 22 novembre 2011.

Les déclarations des uns et des autres vont bon train depuis sa disparition, chacune elle n’est pas dénuée d’intentions réelles, fortes et sincères, d’autres ne sont que formelles. Moi, mes pensées iront d’abord à sa famille qui a perdu une femme exemplaire, à plus d’un titre.

Une femme de conviction, de combat, avec des convictions fortes pour la justice, le partage des richesses, l’égalité des droits.

Une femme moderne  et indépendante qui  comme première dame de France a su rester simple, active  dans les actions humanitaires et pour la liberté d’expression des peuples.mitterrand photo retouché

Elle m’avait fait l’honneur de venir à Petit Couronne inaugurer l’avenue François Mitterrand, sa simplicité, sa lucidité, ses engagements et convictions nous en avons discuté pendant le repas servi à la Grange des Tourelles ce jour là.

J’ai eu l’occasion de la rencontrer à nouveau le dernier weed end du mois d’août de cette année à l’occasion des rencontres du Parti de Gauche et Front de Gauche à Grenoble. Elle était venu participer au débat sur le retour en service public de l’eau, l’eau pour tous, le partage et l’accès pour tous à ce bien indispensable reste d’une actualité urgente.

Son engagement, ses convictions sont toujours restés les mêmes, elle militait pour une gauche réellement de gauche, elle  était une indignée, face à la finance qui écrase les peuples, au capitalisme libéral qui développe les inégalités et saccage les biens communs de la planète. Son combat est aussi le mien, aujourd’hui  je suis triste d’avoir perdu cette combattante. Jusqu’à ses 87 ans elle a toujours soutenu le même combat, fidèle à ses convictions, encore un exemple ! Merci, Madame Danielle Mitterrand pour les leçons d’humilité, de conviction et de courage que vous avez incarnées.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 10:17

mélenchon bfm tv dimanche 6 février à 18H

 

La finalité de notre projet est l’émancipation, en créant les conditions pour que chacune et chacun puisse construire sa vie libéré(e) de toute domination et développer ses potentialités. L’organisation de la société doit donc permettre à chacun d’être maître de soi-même et de son existence par des politiques qui placent en leur cœur les enjeux de culture, d’art, de savoir, de création, de maîtrise et de développement de son corps.

 

De la maternelle à l’université, partager les savoirs

 

S’épanouir par les arts, la culture, les pratiques culturelles

 

Être bien dans son corps, vive le sport !

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 00:48

Les unités de production ont été baissées au "minimum technique" et les sorties d’huiles et bitumes sont suspendues, annoncent les grévistes.

Les syndicats constatent que le groupe Petroplus n’a pas l’intention de vouloir poursuivre la fabrication des huiles, "Le plan prévoyant l’arrêt de fabrication des huiles sur le site est toujours prévu à mi décembre", malgré un marché potentiel  existant qui  permet à la France de garder une production sur son territoire.

Les syndicats  rencontrent  actuellement  les élus locaux et nationaux, la question du raffinage en France va être posée au Sénat par le groupe Communiste et Parti de Gauche, ils ont rencontrés Th Foucault, vice président du Senat et maire d’Oissel pour cela. Ils vont interpeller tous  les candidats à la Présidentielle sur cette question de l’industrie et du raffinage en France et réclament une réflexion nationale sur le raffinage, de plus en plus délocalisé à l'étranger.

Plus de 500 personnes étaient présentent  à l’assemblée général du Mardi 8 novembre, salariés de Pétroplus et salariés d’entreprises environnantes.

IMG_1688.JPG

Les élus Front de Gauche régionaux Michelle Ernis, Julien Dugnol, les élus locaux Patrice Dupray Maire de Gd Couronne, Gérard Letailleur, Evelyne Leray, Yves Ledoux, conseillers municipaux de Petit Couronne étaient  à cette assemblée en soutien aux personnels.

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 02:13

La saignée continue !  

Contrairement au discours de François Fillon, l’effort ne sera pas partagé. Les ménages seront les plus touchés, que ce soit par l’augmentation de la TVA beaucoup moins indolore que ne le dit le gouvernement (abonnement EDG-GDF, transports publics, etc.), la baisse des allocations familiales et des allocations logement ou l’augmentation de fait de l’impôt sur le revenu.

La santé de nos concitoyens ne pourra que se dégrader d’avantage avec l’annonce de 700 millions d’euros de coupes supplémentaires dans le budget de la santé.

A côté, les entreprises participeront peu à cette cure d’austérité puisque les allègements de cotisations patronales sur les bas salaires et les exonérations des heures supplémentaires sont maintenus. La rente, quant à elle, a encore échappé à toute nouvelle mesure de taxation.

Une fois de plus, le gouvernement utilise la menace des agences de notation pour accélérer la destruction des protections sociales. L’âge de la retraite est encore repoussé : en 2007, il s’agissait de travailler plus pour gagner plus ; en 2011, il faut travailler plus pour gagner moins.

Au lieu de s’en prendre à toutes les exonérations et tous les cadeaux fiscaux accumulés depuis 2002, le gouvernement de Nicolas Sarkozy fait payer la crise au peuple et fait courir un grave danger de récession à notre pays.

François Fillon a annoncé que 2012 marquera la poursuite des attaques contre les salaires et les protections sociales. Moi je pense qu’une autre répartition des richesses, taxant le capital au même niveau que le travail et en récupérant les milliards d’euros perdus avec les multiples exonérations fiscales et sociales, une autre politique est possible.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 16:40

Coup dur pour l’emploi en Haute-Normandie : le pétrolier Petroplus veut fermer les unités de fabrication d’huiles de base de sa raffinerie à Petit-Couronne. Cela entraînerait la suppression de 120 des 550 emplois du site. Le groupe a décidé de suspendre les travaux de préparation du Grand arrêt de maintenance prévu début 2012. D’un montant de 25 M€, ces travaux sont obligatoires, tous les six ans, sur les unités en fonctionnement dans l’industrie pétrolière. Une première perte d’activité pour les entreprises qui assurent la maintenance.

Cette restructuration est rendue nécessaire par "les lourdes pertes d’exploitation subies par le site depuis 2009", d’après le groupe Suisse, qui dit poursuivre ses efforts pour améliorer les performances de ses raffineries. "Il est devenu clair que la raffinerie de Petit-Couronne nécessite d’autres changements structurels pour augmenter significativement sa capacité concurrentielle sur un marché très disputé", précise Jean-Paul Vettier, directeur exécutif de Petroplus dont le siège est à Zoug en Suisse centrale.

Les élus du personnel informés officiellement jeudi 27 Octobre des intentions du groupe auront le projet final de reconfiguration à l’issue des discussions, dans six semaines. Mais, les syndicats ont d’ores et déjà indiqué qu’ils s’opposeraient à cette restructuration qui va à nouveau "affaiblir" le raffinage français.

Les mauvaises nouvelles se sont accumulées dans le secteur : la raffinerie de Dunkerque (Total) est devenu un dépôt pétrolier, celle de Reichstett (Petroplus) a fermé ses portes tandis que celle de Berre (LyondelBasell) est en sursis pour quelques mois. En 1980, on comptait 23 raffineries en France, aujourd’hui il en restent une dizaine. L’absence de stratégie du gouvernement pour garder nos industries et notre indépendance énergétique, misent à mal par les importations en provenance des gigantesques raffineries construites par les groupes pétroliers sur les lieux d’extraction du brut où les contraintes environnementales n’ont rien à voir avec les nôtres, fragilisent encore un peu plus nos raffinerie, celle de Petit Couronne ouverte en 1929 juste après le vote de la loi de 1928 organisant une protection de cette industrie en France, est aujourd’hui menacé d’une restructuration qui mettra probablement en cause son existante à moyen terme, si une politique volontariste de l’état n’est pas mis en œuvre rapidement. Plus que jamais un grand service public de l’énergie doit être une priorité pour la nation. Le front de gauche et son candidat JL Mélenchon est le seul à affirmer cette nécessité aujourd’hui.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 10:57
 

28 octobre 2011 ...Alors que la Grèce est placée sous tutelle de la Troïka, que l’Etat réprime les manifestations pour rassurer les marchés et que l’Europe poursuit les renflouements financiers, le compositeurMikis Theodorakis  a appelé les grecs à combattre et mis en garde les peuples d’Europe qu’au rythme où vont les choses les banques ramèneront le fascisme sur le continent.

 

Interviewé lors d’une émission politique très populaire en Grèce,

 

Theodorakis a avertit que si la Grèce se soumet aux exigences de ses soi-disant« partenaires européens », c’en sera « fini de nous en tant que peuple et que nation ».

 

Il a accusé le gouvernement de n’être qu’une « fourmi » face à ces « partenaires », alors que le peuple le voit comme « brutal et offensif ».

 

Si cette politique continue, « nous ne pourrons survivre (…) la seule solution est de se lever et de combattre ».

 

Résistant de la première heure contre l’occupation nazie et fasciste, combattant républicain lors de la guerre civile et torturé sous le régime des colonels, Théodorakis a également adressé une lettre ouverte  aux peuples d’Europe, publié dans de nombreux journaux… grecs.

 

Extraits :

 

 

Notre combat n’est pas seulement celui de la Grèce, il aspire à une Europe libre, indépendante et démocratique. Ne croyez pas vos gouvernements lorsqu’ils prétendent que votre argent sert à aider la Grèce. (…)

 

Leurs programmes de « sauvetage de la Grèce » aident seulement les banques étrangères, celles précisément qui, par l’intermédiaire des politiciens et des gouvernements à leur solde, ont imposé le modèle politique qui a mené à la crise actuelle.

 

Il n’y pas d’autre solution que de remplacer l’actuel modèle économique européen, conçu pour générer des dettes, et revenir à une politique de stimulation de la demande et du développement, à un protectionnisme doté d’un contrôle drastique de la Finance.

 

Si les Etats ne s’imposent pas sur les marchés, ces derniers les engloutiront, en même temps que la démocratie et tous les acquis de la civilisation européenne. La démocratie est née à Athènes quand Solon a annulé les dettes des pauvres envers les riches.Il ne faut pas autoriser aujourd’hui les banques à détruire la démocratie européenne, à extorquer les sommes gigantesques qu’elles ont elle-même générées sous forme de dettes.

 

Nous ne vous demandons pas de soutenir notre combat par solidarité, ni parce que notre territoire fut le berceau de Platon et Aristote, Périclès et Protagoras, des concepts de démocratie, de liberté et d’Europe. (…)

 

Nous vous demandons de le faire dans votre propre intérêt. Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour.

 

Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes.

 

Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit.

 

Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en Tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme.

 

 


Partager cet article
Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 16:01

Après le site Anglais, l’annonce, fin octobre 2010, de la fermeture de la raffinerie par le groupe Petroplus de Reichstett voilà, en Octobre 2011, l’annonce qui menace le site de Petit Couronne.

J’ai  plusieurs fois, écrit mon inquiétude dans ce blog que le rachat  par Pétroplus de plusieurs sites exploités par  Shell, était quelque chose d’inquiétant. Je constate que le  grand lessivage des raffineries françaises  ex Shell  se poursuit.

 Nous ne sommes pas encore à la fermeture du site de Petit Couronne : les salariés devraient y voir plus clair sur l’ampleur de la restructuration évoqué par Petroplus après le comité d’entreprise qui doit se tenir le 27 octobre. Mais la menace est  déjà évoquée.  Il y a là sans doute une stratégie de communication du groupe, annoncer le pire pour mieux faire passer une réduction d’emplois, d’avantages sociaux ou des salaires.

Mais, l’annonce de suppression de production des huiles qui impacte directement 120 des  550 emplois du site, soulève deux  questions majeures.

Le site de Petit Couronne était solide grâce à son trépieds de production (essences, huiles, bitumes) voilà ce que j’ai entendu pendant les 28 ans de mandat de Maire  de la bouche des directeurs  de Shell, puis de la Couronnaise de Raffinage.

Question : -supprimer la production des huiles ne risque t’elle pas d’aggraver  la compétitivité du site et justifier à terme rapproché sa fermeture ?

L’annonce du groupe Pétroplus tombe juste au moment où l’état est en cours de révision des périmètres de risque SEVESO où la dépollution du site reste une obligation qui découle du protocole signé entre Shell, la ville et l’état. Ce dernier est  seul garant pour faire appliquer les mesures de dépollution et de sécurité sur le site.

Question : -n’y a t’il pas dans cette annonce de Petroplus, la volonté de peser sur les obligations qui pourraient lui être imposées ?

incident-petroplus-petit-couronne-copie-1.jpg

 

Le plan d'action du gouvernement incapable d'arrêter la spirale infernale.
 

Censé notamment sauver le site de Berre, le Plan d'action national pour le raffinage annoncé fin juin par le ministre Eric Besson ne parvient pas à stopper l'hémorragie. Le secteur est confronté à des surcapacités au niveau mondial et à la concurrence des sites aux coûts de production plus bas. La France souffre de déséquilibres structurels supplémentaires : les raffineries y produisent trop d'essence, pas assez de gazole. Obligées d'exporter,  les ventes d'essence à l'étranger ont ainsi chuté de 20 %, selon le Comité professionnel du pétrole. En sens inverse, les sites tricolores n'arrivent pas à répondre à la demande intérieure de gazole, si bien que la France doit importer de plus en plus de gazole.  

Voilà l’exemple de ce que l’état devrait imposer pour garantir à notre pays son indépendance énergétique. Une restructuration de nos moyens de production en essence vers le gazole et faire adopter par l’Europe des taxations sur les produits importés lorsque leur production ne respectent pas les règles environnementales et sociales obligatoires chez nous.

Des propositions que seul le Front de Gauche affiche clairement dans son programme. Reprendre le pouvoir sur la finance et travailler à satisfaire l’humain d’abord voilà la tache d’élus responsables. Une chose est claire, les salariés vont devoir résister, mais cette affaire concerne toute la région,  la sous  traitance faite aux petites et moyennes entreprises , la ressource des collectivités locales et l’emploi de tous vont être menacés. Nous devons nous mobiliser et lutter tous ensemble !

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Gérard Letailleur
  • : Retrouvez les réactions de Gérard Letailleur concernant les sujets d'actualité et de société. elections municipales, petit couronne, parti socialiste, parti communiste,parti de gauche, front de gauche,
  • Contact

Réseaux sociaux

badge (1)

Recherche

Téléchargement du dossier scolaire

La rentrée scolaire en question, nos explications au format .pdf :

Page 1 Page 1

Page 2 Page 2